Digital Construction Brussels – l’Université de Louvain se démarque lors du concours des étudiants

L’Université de Louvain (KU Leuven) s’est démarquée lors du concours des étudiants (‘Student Competition’) qui avait lieu les 24 et 25 octobre derniers au salon Digital Construction Brussels. Une étudiante et un doctorant de cette université sont en effet sortis du lot grâce à leurs projets de recherche respectifs. Ce concours est organisé chaque année et récompense le meilleur mémoire ou doctorat dans le domaine de la construction numérique. Cette année, le premier prix a été codécerné à Nele Bohé et Manav Manah Singh, qui ont chacun reçu un ordinateur dernier cri grâce au sponsoring de la firme Dell.

Présidé par Bart Ingelaere (CSTC), le concours a donné l’opportunité aux onze finalistes d‘exposer leurs travaux de recherche à une soixantaine de professionnels et d’étudiants. A l’issue des présentations, le jury composé d’experts de la construction numérique – Stefan Boeykens (D-Studio), Rajan Philomeno Coelho (Kabandy), Robin Collard (BAM) et Johan Van Dessel (CSTC) – a délibéré pour élire les lauréats de l’édition 2018 : Nele Bohé et Manav Manah Singh.

Nele Bohé, diplômée de l’année académique 2017‑2018, est titulaire d’un Master en ingénieur civil architecte. C’est la présentation de son sujet de mémoire ‘HoloBrick: Using augmented reality to design parametric brick facades’ qui lui a valu de partager la première place avec Manav Manah Singh. Ce doctorant de l’Université de Louvain a, quant à lui, séduit le jury avec l’exposé de son sujet de doctorat ‘BIM to Energy Predictions: A shortest link using machine learning models’.

Cette année encore, le concours a été témoin de l’intérêt de la jeunesse pour les nouvelles technologies dans le domaine de la construction. Outre l’Université de Louvain, la faculté d’architecture, d’ingénierie et d’urbanisme de Tournai (LOCI Tournai), l’Université de Gand, l’ULB, la VUB, HOWEST et l’Université de Hasselt étaient également représentées. La qualité des recherches et des présentations réalisées dans le cadre de ce concours prouve que la relève est assurée. Nul doute que, dans les années à venir, de nouveaux défis seront relevés pour faire avancer la numérisation du secteur de la construction.

2018-11-30T11:13:45+00:00