Devenez membre du cluster Digital Construction

Mission, vision et objectifs

Mission, vision, objectifs et premier programme

Mission: Le Cluster Digital Construction rassemble des précurseurs en terme de numérique dans le secteur de la construction, en vue de contrôler et numériser les processus tout au long de la chaîne. La collaboration sur de nouveaux documents de référence et l’échange d’informations est primordiale au sein du cluster.

Une telle collaboration est possible grâce à l’échange de connaissances, d’expériences et d’informations et permet de discuter des besoins et des opportunités à cet égard et de lancer de nouvelles actions.

En complément de cette mission, Cluster Digital Construction propose la vision suivante:

  • Rassembler les entreprises au sein de la chaîne de valeur du secteur de la construction autour de nouvelles applications et développements qui augmentent l’efficacité du processus de construction: d’une part pour échanger des informations, d’autre part pour initier conjointement des documents de référence ou d’autres outils pour ces développements.
  • Viser des processus de construction plus efficaces en augmentant le taux de numérisation des entreprises tout au long de la chaîne de valeur du secteur de la construction.
  • Construire et diffuser des connaissances pertinentes sur les nouveaux développements dans l’optimisation des processus, le BIM (ouvert) et d’autres applications numériques, à l’intérieur et à l’extérieur du réseau de clusters.
  • Le Cluster Digital Construction sera la représentation belge de BuildingSmart. Il permettra d’une part d’informer les membres du cluster sur les développements internationaux, et d’autre part d’apporter la contribution belge aux activités internationales de BuildingSmart.

Programme:

L’actualité se concentre entièrement sur le Digital Building: non seulement le BIM, mais aussi les principes de l’industrialisation du bâtiment et les nouvelles technologies qui lui sont associées (liens vers la numérisation, les drones, l’AR, la VR, l’IoT, les bases de données, …). Spécifiquement pour les entreprises technologiques, une coopération est également engagée dans le cadre des actions de démonstration.

La première proposition du programme de travail se concentrera initialement sur les aspects ci-dessous, mais sera confirmée en consultation avec les membres actifs et le comité directeur par le biais d’une enquête.

Thème Focus
Extension des directives de modélisation BIM Suivi actif via les membres du cluster – discussion de nouvelles lignes directrices (résultats de sprint), et démarrage d’un projet spécifique pour de nouveaux sprints
Bases de données produits / e-produits Réunions du GT comme contribution aux activités de normalisation (+ retour d’information des activités de l’UE) + essais de PoC avec les entreprises
Ateliers de mise en œuvre des normes de l’UE
Promotion OpenBIM et IFC Poursuite de la mise en place du guide IFC, ainsi que de la traduction de la documentation et de la formation
Règlements et gouvernement Aider les administrations à illustrer d’éventuelles applications plus larges du BIM (par exemple, utiliser pour le calcul du PEB, …), soutenir la vision du BIM pour les gouvernements, … (via le démarrage limité du GT Gouvernements + rapports aux membres du cluster)
Netwerking et workshops 5 workshops thématiques/an + 2 open events/an
Focus sur le chantier numérique, lien entre BIM et production, outils pour les métiers de la construction, intégration avec d’autres technologies, etc.
Democentra – groupe d’entreprises Implication des entreprises dans les scénarios de démonstration (histoire / présentations, matériel, logiciels, emplacements, …), via un groupe de travail de l’entreprise – 4 réunions de groupe de travail par an
BIM-2-Production Plan étape par étape + études de cas comme point de départ pour des questions spécifiques (démarrage de projets d’entreprise, à documenter)
Coordination + adhésion
Communication Updates BIMPortal, LinkedIn, articles et présentations
Logiciel et technologie S’il y a suffisamment d’intérêt, un groupe de travail spécifique sera mis en place à cet effet, qui se concentrera sur l’interaction entre les sociétés de technologie et de logiciels

Adhésion:

Selon Vlaio/Définition européenne (link)

Type d’entreprise Contribution (€)
Grandes et moyennes entreprises 2800
Petites entreprises 1200
“Micro” entreprises 400
Membre CSTC – Grandes et moyennes entreprises (principalement contribution Bsi) 700
Membre CSTC – Petites entreprises (principalement contribution Bsi) 300
Membre CSTC – Micro entreprises (principalement contribution Bsi) 100
Fédérations, institutions du savoir et établissements d’enseignement Engagement en nature

L’inscription se fait via ce formulaire. Cette pré-proposition ne vous oblige pas encore à participer, mais nous permet d’estimer le nombre d’entreprises qui adhèrent. Le cluster démarrera lorsqu’il y aura au moins 30 enregistrements. La confirmation effective s’ensuit par le paiement de la facture. A terme, on vise l’adhésion de 50 à 100 entreprises.

Ci-dessous, vous pouvez voir l’explication en ligne concernant le Cluster Digital Construction! (en néerlandais)