CODEC 2017-11-03T13:49:50+00:00

CODEC

Niveau

Fédéral

À l’initiative du

logo wtcb

Avec le soutien du

logo SPF

Dates

Date de début : 01/09/2016
Date de fin : 30/08/2018

Personne de contact

Benoit Parmentier

Description

logo codecL’évolution majeure des technologies de l’information et de la communication (TIC) a permis ces dernières années de développer les fonctionnalités toujours plus poussées de la maquette numérique, pierre angulaire du BIM (Building Information Model/Management) et des outils favorisant l’échange des informations (cloud, par exemple). Malgré tout, la communication et l’échange de données, au travers de cet outil, ne sont pas uniformisés autant qu’on le souhaiterait, et la pénétration de cette technologie sur le marché belge est ralentie alors qu’elle pourrait permettre de réduire sans aucun doute les 10 % de coûts liés à la non-qualité dans le domaine de la construction. Pour répondre à ce problème, l’étude prénormative subsidiée par le SPF Économie ambitionne de poser les fondations d’un cadre de communication harmonisé dans le domaine de la construction informatisée, en commençant par l’élaboration d’une feuille de route (roadmap) pour la mise en oeuvre du BIM en Belgique et par la réalisation, pas à pas, de normes, de standards, de protocoles et de méthodes automatisées de vérification réglementaire pour la construction, la maintenance et la rénovation des bâtiments.

Approche

L’étude est divisée en six parties :

  1. Protocole et classification BIM
  2. Base de données produit compatible BIM
  3. Règles automatiques de contrôle qualité et de contrôle réglementaire
  4. Vérification de l’interopérabilité entre logiciels
  5. Focalisation sur la maintenance
  6. Collaborations internationales

Les résultats seront discutés au sein des différents groupes de travail du nouveau Comité Technique BIM & ICT du CSTC et diffusés également en priorité via la commission de normalisation belge E442 traitant du BIM.

Objectif

L’objectif est de développer un cadre de communication harmonisé pour la construction informatisée, et d’atteindre, notamment grâce aux résultats de cette étude, le BIM de niveau 2 d’ici 2020 en Belgique.