Retour sur… Digital Construction Brussels

La première édition de Digital Construction Brussels est maintenant derrière nous. Les 11 et 12 octobre dernier, la Confédération Construction et le CSTC organisaient conjointement ce salon dédié à la numérisation dans le secteur de la construction. L’événement s’est tenu à la Wild Gallery qui bénéficie d’une position centrale grâce à son implantation en Région de Bruxelles-Capitale.

Au total, environ 1500 personnes ont participé à ce salon qui s’est étendu sur deux journées. A cette occasion, les professionnels de la construction ont pu parfaire leurs connaissances en assistant à des exposés et poser des questions aux experts présents sur les plus de 50 stands d’exposition, tous plus intéressants les uns que les autres.

Tant pour les néophytes que pour les pionniers de la numérisation, les découvertes n’ont pas  manqué: de la facturation électronique au calcul du prix de revient, en passant par le planning et l’enregistrement des présences sur le chantier, le BIM, la technologie des capteurs, les drones ou encore la réalité augmentée. Différentes solutions numériques ont été présentées pour faciliter l’exercice du métier et accroître l’efficience des projets de construction.

Le salon a également accueilli la 5e journée pratique sur le BIM organisée par IE-NET (11 octobre), ainsi que « DCU 2017 – Design, Construct and Use » sous la houlette de l’IFMA (12 octobre). L’ENBRI y a en outre organisé un atelier BIM pour dresser un état des lieux du réseau européen des centres de recherche du secteur de la construction. Des étudiants ont par ailleurs tenté de briller en présentant leur travail de fin d’études ou leur thèse de doctorat en lien avec le BIM pendant le concours qui leur était réservé.

Olivier Vandooren (Directeur Information et soutien aux entreprises du CSTC) souligne que seule la collaboration permettra à un tout un chacun de profiter des avantages de la numérisation. Robert de Mûelenaere (CEO de la Confédération Construction) explique pourquoi personne ne peut rater le train numérique.
Leurs témoignages sont à découvrir dans les vidéos ci-dessous.

Bref, les absents ont eu tort ! À l’année prochaine pour une deuxième édition !

2017-10-30T10:26:57+00:00